Dénonciations de gestes à caractère sexuels : Québec passe à l’action

Le gouvernement passe à l’action devant l’explosion des dénonciations comme celles visant Gilbert Rozon: en plus d’allonger 1 M$ pour l’aide aux victimes, Québec pourrait rendre les cours d’éducation sexuelle obligatoires et cesser de subventionner Juste pour rire.

«C’est des choses qu’on devra analyser très très sérieusement», a déclaré la ministre du Tourisme, Julie Boulet, lorsque questionnée à savoir si les subventions gouvernementales accordées à l’entreprise fondée par Gilbert Rozon seront maintenues.

«Ce n’est pas certain, a laissé planer la ministre à la sortie du caucus libéral. Dépendamment de la suite des choses et de l’organisation qui restera en place, on verra comment le gouvernement s’inscrit. »

Selon une compilation effectuée par notre Bureau d’enquête, les différentes entités de Juste pour rire ont touché plus de 10 M$ en subventions du gouvernement du Québec depuis 2012.

« Évidemment, Juste pour rire et toutes ses productions, ce sont des moteurs touristiques importants », a rappelé la ministre du Tourisme. […] Il faudra voir quels seront les impacts sur l’image de cette entreprise-là à l’international.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *