Immigration en Allemagne : Derrière le calvaire des sénégalais expulsés…

Xalima-News-C’est un dossier chaud pour l’Etat du Sénégal qui n’en parait pas moins préoccupé. Pour cause, la Direction Générale des Sénégalais de l’Extérieur (DGSE) reconnait sa responsabilité ou du moins assure mener un travail de fond qui retarde, ainsi, l’expulsion de certains compatriotes en terre allemande. Entre temps, c’est la panique générale dans le camp des associations de ressortissants au moment où les autorités allemandes mènent les procédures d’expulsion.
Il faut dire que la décision de l’Allemagne d’expulser des sénégalais fait suite à de nombreuses demandes d’asile de la part de ressortissants sénégalais qui, d’une manière ou d’une autre, mènent un combat de survie sociale ou économique en terre allemande. «Il ne s’agit pas d’une décision ex nihilo ; certains de nos compatriotes se sont livrés eux-mêmes, étant de plus en plus confrontés à des difficultés de premier ordre. Ils préfèrent dans ce cas demander l’asile pour être régularisés», assure une source diplomatique.
Selon elle, l’Allemagne a pris, toute de suite, la mesure d’expulsion mais a préféré d’abord suivre les procédures en demandant à l’Etat du Sénégal de prendre ses responsabilités et d’identifier ses ressortissants. Ils seront, dès lors, rapatriés à défaut de bénéficier d’un titre de séjour avec des conditions plus descentes. «Il faut dire que les sénégalais sont réputés travailleurs et corrects dans ce pays ; ce qui peut justifier l’attitude des autorités allemandes sur ce dossier et justement l’Etat peut mener le travail pour aboutir à un consensus», informe une autre source.
Sory  Kaba «L’Etat retarde les procédures de rapatriement de nos compatriotes en Allemagne»
Il faut rappeler que le Sénégal, étant une république, ses ressortissants ne peuvent pas être considérés comme des demandeurs d’asile. Et c’est l’argument qui conforte Sory Kaba dans sa position. Le directeur général des Sénégalais de l’extérieur justifie le fait que l’Etat du Sénégal ne puisse pas intervenir sur cette décision de l’Allemagne. Toutefois, dans ce dossier, il a la seule prérogative d’identifier ses ressortissants et doit travailler dans ce sens avec les autorités de la république fédérale «Nous ne pouvons pas nous avancer sur le chiffre exact concerné par cette mesure mais quand l’Allemagne nous a interpellés sur ce dossier, nous avons tout de suite coopéré pour éviter l’expulsion systématique de nos compatriotes», assure le directeur général des Sénégalais de l’extérieur, M. Sory Kaba.
Parallèlement, les autorités allemandes ont servi des convocations aux demandeurs d’asile sénégalais. Ce que déplorent certaines associations de ressortissants. Pris de panique, certains dénoncent l’emprisonnement de sénégalais au camp de Nuremberg, situé dans le sud du pays, pour les empêcher de repartir sur d’autres sphères. Ils craignent, ainsi, des accords entre l’Allemagne et l’Etat du Sénégal qui doit les défendre. A ce niveau, le directeur des sénégalais de l’extérieur assure que le Sénégal a pris ses responsabilités quant aux conditions de rapatriement et, mieux, s’inscrit dans une dynamique de retarder l’expulsion de nos compatriotes. «Les autorités allemandes nous ont soumis pour identification, le cas concernant une centaine de Sénégalais demandeurs d’asile. Nous sommes en train de faire le travail nécessaire qui retarde ainsi l’expulsion des sénégalais ; ils ne sont pas expulsés, ils sont en instance», explique M. Kaba.
XALIMA, la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *