responsables de l’Apr : « Vous m’indisposez, vous indisposez les Sénégalais… »

C’est une mémorable raclée, tellement cinglante, rapporte L’Observateur, que Macky Sall, président de l’Alliance pour la République (Apr), a administrée aux pontes de son parti réunis, jeudi dernier, en réunion du Secrétariat exécutif national. Du Premier ministre à l’ancien Premier ministre devenue Envoyée spéciale en passant par les ministres, ministres conseillers, députés et directeurs généraux de sociétés publiques, personne n’a été épargné.

Macky Sall tance les responsables de l'Apr : "Vous m'indisposez, vous indisposez les Sénégalais..."
« S’agissant de la vie du parti, a-t-il martelé, je tiens, aujourd’hui, à vous dire certaines choses que vous avez tous intérêt à retenir ici : vous m’indisposez, indisposez les militants et les Sénégalais avec vos chamailleries et querelles par médias interposés. Le moment est venu d’arrêter ! Je ne vais pas perdre mon temps à nommer les concernés, car, ici, chacun sait ce qu’il a fait. Ceux qui se sont le plus signalés dans ce registre ces derniers jours m’ont assuré qu’ils vont arrêter. Je les observe. Vous ne vous disputez jamais le terrain, les télés, radios et colonnes de journaux pour défendre le parti et notre bilan. Quand il s’agit de cela, vous vous planquez. Et, lorsqu’il vous arrive d’aller dans vos bases, c’est pour vous chamailler et laisser les militants patauger dans des difficultés », a dit Macky Sall le visage figé, entouré de son Premier ministre, Mouhammed Boun Abdallah Dione, de son directeur de Cabinet, Me Oumar Youm, de la présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Aminata Tall, de son Envoyée spéciale, Aminata Touré.

« Intitule de regarder ailleurs, quand j’indexe, ce ne sont pas les autres responsables, mais biens des membres du Sen », a-t-il indiqué. Poursuivant sa diatribe, Macky Sall tonne : « On vous donne du travail, vous traînez les pieds. Depuis un an, je vous ai instruit de mener des missions dans nos bases où persistent des divisions pour réconcilier les responsables et mobiliser le parti, peu d’entre vous ont fait le travail. Idem pour les condoléances que vous devez transmettre en mon nom aux familles des victimes du drame de la Mecque. On vous demande de défendre notre bilan, vous vous tirez entre vous. Tous les rapports qui me parviennent concernant le parti disent que ça ne va pas (…) Il est temps de vous ressaisir. Si vous ne prenez garde, je vous assure que le réveil risque d’être brutal. Mais, comprenez bien qu’il s’agit de votre réveil à vous. Car en ce qui me concerne, soyez assuré que je ne me laisserai pas surprendre par mes adversaires. Je mettrai tous les atouts de mes côtés, en me passant de vous pour travailler avec d’autres compétences. Et vous pouvez me croire sur parole ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *