Le Sénégal se bunkérise contre les djihadistes : Les services de renseignements en état d’alerte, des gendarmes armés de fusils d’assaut déployés aux frontières

4492387-6743018Les autorités sénégalaises prennent très au sérieux les menaces terroristes, qui ont fini de glacer le sang de plus d’un, après les attaques à Paris. En atteste l’impressionnant déploiement des forces de l’ordre le long de ses frontières.
Selon L’Observateur, dans la nuit du samedi au dimanche, un contingent de gendarmes, armés de fusils d’assaut, a été aperçu dans les différents secteurs névralgiques : Bakel, Kidira, Moussala, Gouloumbou, Saraya et sur l’ensemble des sites aurifères de Diyabougou, Kharakhéna, Sambrambougou… de la région du Sénégal oriental. Ce déploiement des hommes en bleu, expliquent des sources citées par le journal, a été élargi aux frontières avec les deux Guinées et la Gambie. Ils ont pour mission d’assurer la surveillance contre toute tentative d’infiltration d’individus suspects ou supposés terroristes et la circulation des armes.

C’est ainsi qu’à la frontières avec la guinée Konakry, ces éléments ont procédé, dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 novembre, à l’interpellation de trois guinéennes qui portaient le voile. En partance pour Dakar, à bord d’un véhicule de transport interurbain, elles ont été arrêtées sur la nationale n°6 (Rn6) et conduites à la brigade de gendarmerie de Kédougou. Elles seront libérées plus tard, après enquête. Au total, révèlent les mêmes sources, « ce sont 1172 qui ont été contrôlé entre samedi et dimanche dans la zone sus-indiquée. Il s’agit, entre autres, de 12 Chinois, 29 Togolais, 90 Bukinabè, 7 Français, 21 Maliens, 140 Guinéens ; 22 Gambiens et 309 Sénégalais. 460 véhicules et 156 motos ont également été immobilisés… ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *