Réfugiés: Européens et Africains réunis à Malte pour tenter de répondre à la crise

Les leaders des pays membres de l’Union européenne et de nombreux pays d’Afrique ont ouvert mercredi après-midi un sommet de deux jours consacré à la question de la migration. – © FILIPPO MONTEFORTE – AFP        
312f1ba2a72318edaaa995a67835fad5-1447267068 
Les leaders des pays membres de l’Union européenne et de nombreux pays d’Afrique ont ouvert mercredi après-midi un sommet de deux jours consacré à la question de la migration.
Proposé en avril, le sommet n’a pas perdu son utilité depuis, assure-t-on du côté européen. Les situations à l’origine des départs dans les pays africains – insécurité, sous-développement – existent toujours, voire se sont intensifiées.
Tous les pays invités ont répondu présent pour cette réunion qui vise à réaffirmer l’approche commune en matière de migration et de développement. Le sommet devrait déboucher sur une déclaration politique réaffirmant la responsabilité de tous les pays, ceux d’origine, de transit et de destination, dans la gestion des flux migratoires, et sur un plan d’action.
« Un véritable partenariat entre les pays européens et l’Afrique« 
Les pays européens veulent particulièrement que les pays africains participent mieux aux politiques de retours et de réadmission, pour reprendre les migrants dont la demande d’asile aurait été rejetée en Europe. En échange, ils s’engageraient à augmenter l’aide au développement afin d’améliorer les conditions dans les pays d’origine, permettre la création d’emplois et, à terme, d’une véritable classe moyenne africaine.
« Nous plaidons pour un véritable partenariat entre les pays européens et l’Afrique« , a souligné le Premier ministre belge Charles Michel.
Les dirigeants européens et africains vont aussi se pencher sur la meilleure façon de lutter contre les trafiquants d’êtres humains.
Ils devraient également partir des processus qui existent déjà, et notamment les processus de Rabat et de Khartoum, déjà destinés à s’attaquer à la problématique des migrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *