​LE SÉNÉGAL S’OFFRE EN SPECTACLE AU SALON INTERNATIONAL DU TOURISME EN ESPAGNE

ab-diouf-sarrL’Etat du Sénégal représenté par son ministre du Tourisme, Abdoulaye Diouf Sarr qui est accompagné du directeur général des aéroports du Sénégal(Ads), Pape Maël Diop, au salon du Tourisme international de Madrid, vient d’être déshonoré par le comportement de son Consul général, Mouctar Belal Bâ. 

En effet, ce dernier a failli en venir aux mains dans le Stand du Sénégal, avec le journaliste de l’Observateur, Mamadou Seck. Tout est parti du reportage publié lundi dernier par le journal l’Observateur sous la plume du journaliste en question, traitant de la situation des immigrés sénégalais vivant en Espagne et duquel, le Consul général du Sénégal à Madrid s’était exprimé. 

Mouctar Belal Bâ qui ne dément pas les informations relayées, reprocherait par contre au journaliste, d’avoir publié des secrets diplomatiques. Récit de l’altercation :

«Tu as écrit qu’il y a 1 500 sénégalais en instance d’expulsion», a-t-il dit au journaliste de l’Obs. 

«Mais oui, puisque c’est effectivement vous qui me l’avez dit, en me montrant tous les documents dans votre bureau», lui a répondu le journaliste. 

«Ça dépasse même les 1 500, ils sont 4 000, mais tu n’aurais pas du publier cette information. Parce que les immigrés sont en train de préparer une marche à cause de ton article!» 

Réponse sèche : «Pourquoi devrais-je faire de la rétention sur une partie de l’entretien? C’est pas mon problème moi!» 

«Tu es un lâche! Vous de l’Obs vous n’êtes que des menteurs. Votre journal ne rapporte que des mensonges sur les gens, alors que votre patron mange à la soupe du Président» 

«Tu mens! C’est toi le menteur, le lâche…» tempête Seck. 

«Tu n’es qu’un  lâche», renchérit le Consul général. 

« Lâche, va.  Pauvre type! C’est normal que tu aies ce comportement, toi qui ne vivais que de l’aide sociale de 400 euros (262000 FCfa) du gouvernement espagnol. Même le plus petit employé de Futurs médias perçoit plus que cela. Ce n’est pas étonnant, car sans enquête de moralité préalable, on tombe toujours sur des personnes comme vous pour représenter le Sénégal à l’étranger!», lancera encore Seck à l’encontre du Consul général à Madrid. 

C’est après cette véritable foire d’empoigne qu’une partie de la délégation du Sénégal s’est levée pour sermonner le Consul général du Sénégal à Madrid. «Mais, comment pouvez-vous être le représentant du Sénégal donc «père» de tous les sénégalais ici à Madrid et avoir pareil comportement? C’est pas digne de votre rang!», lui fera savoir un responsable sénégalais. «Tu verras avec qui tu as affaire. Tu ne vas pas sortir du pays. J’ai alerté l’aéroport!», menace encore le Consul. «C’est faux! Tu ne peux même pas retenir un chat ici. Je vais comme ça à l’aéroport. Mieux, je te donne mon plan de vol : je prends mon vol à 20 heures pour Paris à bord de Easyjet», conclut le journaliste, non sans lui avoir fait un bras d’honneur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *